Aller au contenu principal

Environnement

-A +A

Journées faune, flore et protection de l'environnement La municipalité agit pour l'environnement

 

La Commune poursuit sans relache, à son niveau et avec ses moyens, son action pour la protection de l'environnement.

Contexte

La commune de Crots, s’inscrit dans une démarche de protection de l’environnement. Tout d’abord par son patrimoine naturel :  attardons nous dans la forêt de Boscodon, site naturel classé avec son site de la Fontaine de l’Ours et son belvédère de Bragousse. C’est une des plus belles sapinières de France. Une absence totale de pollution a été observée dans cette forêt, ce qui lui permet de s’enrichir constamment et d’affirmer que l’on y respire l’air le plus pur de France. On y trouve plus de 134 espèces végétales différentes dont certaines sont protégées. Et n’oublions pas le magnifique cirque du Morgon (2 326 m).

 Depuis 2015, la plage de Chanterenne est une plage Pavillon Bleu. Créé par l’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu valorise les communes qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable, c’est devenu une référence dans les domaines du tourisme, de l’environnement et du développement durable.  Garant d’une bonne qualité environnementale, le Pavillon Bleu hissé sur une commune ou un port de plaisance, véhicule une image positive dynamique auprès des résidents comme des visiteurs.  En ce sens, il favorise aussi une prise de conscience générale envers un comportement plus respectueux de la nature et de ses richesses.

Espèces sauvages et protection de l’environnement

Très engagée dans ce combat, la commune de Crots souhaite sensibiliser la population  en matière de protection de l’environnement et notamment de la faune et la flore.

A cet effet des journées sont organisées annuellement en mai, articulées autour de conférences, sorties terrain, expositions photos, vidéos...

 

Un suivi de chauves-souris en forêt de CrotsChauve-souris

    En vous promenant à l’extrémité du plateau de la Draye, vers la forêt du bout du mélèze, vous remarquerez peut-être de drôles de boîtes accrochées dans les arbres. Ce sont des gîtes à chauves-souris, installés par le Parc national des Écrins, avec l’aide de L’Office National des Forêts.
    La forêt de Crots offre déjà de nombreux abris, cavités, fissures, dans lesquels les chiroptères, ces petits mammifères volants, peuvent trouver refuge dans la journée. La vocation de ces gîtes est tout autre : comme il est possible de les visiter régulièrement, ils faciliteront les inventaires réalisés par les agents du Parc qui devraient y trouver des chauves-souris bien sûr, mais aussi de petits rongeurs, parfois des oiseaux, et de nombreux invertébrés (araignées, guêpes…)
    Il existe du matériel plus sophistiqué pour réaliser les inventaires de chiroptères, comme les enregistreurs automatiques, mais leur mise en œuvre est plus complexe, et l’interprétation des résultats affaire de spécialistes.
    Cette opération a aussi des vertus pédagogiques : les gîtes peuvent être utilisés lors d’animations avec le public, et leur simple pose est déjà un moyen de le sensibiliser à ces espèces mal connues, et au monde de la nuit en général.
    Il existe plus de 1400 espèces de chauves-souris dans le monde, soit un quart des espèces de mammifères. 34 sont présentes en France, et 26 fréquentent le massif des Écrins. Les chauves-souris jouent un rôle majeur dans les écosystèmes et sont toutes protégées par la loi.
    Dans 5 ans, ces nichoirs seront installés sur un autre site, et bien entendu vous serez tenus au courant des résultats de cette démarche. En attendant, si une colonie de chauves-souris s’installe chez vous, n’hésitez pas à nous contacter ! [Michel Bouche]

Le Parc national des Écrins, Maison du Parc de l’Embrunais : 04 92 43 23 31.

 

Contrat Natura 2000 « Bois Sénescent »

Sur la commune de Crots, les parcelles 40 et 41 dans la forêt communale de Clot Joubert soumises au régime forestier étant trop pentues pour pouvoir être exploitées, une recherche a été menée par l’ONF et la Commune afin de pallier l’absence de coupe.

Ces parcelles étant situées également dans le périmètre de Natura 2000, un contrat bois sénescent a pu être mis en place avec l’Etat et l’Europe pour 100 arbres, inventoriés et marqués par un macaron (photo du Macaron). Le principe de ce contrat, subventionné par l’Etat et l’Europe, est de s’engager à ne pas réaliser de coupe sur ces arbres durant 30 ans afin de favoriser le développement de bois sénescent pour améliorer la biodiversité en forêt et plus spécifiquement la présence d’espèces d’intérêt communautaire, telles que le sabot de Vénus, la buxbaumie verte, la Rosalie des Alpes, la Chevêchette d’Europe…. Un panneau d’information a été réalisé et posé pour expliquer l’opération au public en bordure de la route forestière de Clot Joubert.

panneau d'information à Clot Joubert